Présentation du projet

La valorisation du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) est assurée par un vaste réseau complexe d’institutions, d’associations et de personnes agissant en groupes ou même individuellement qui produisent et transmettent de manière quotidienne les pratiques culturelles. C’est pourquoi il est important, ne serait-ce que sur le plan administratif, d’identifier tous ces acteurs et d’approfondir notre connaissance de leur organisation et de leurs interactions. C’est en s’appuyant sur de telles connaissances que l’on pourra appréhender la sauvegarde du PCI selon une approche bottom-up, telle qu’elle s’exprime dans la Convention de l’Unesco de 2003.

En France, en réponse à ces questions, le ministère de la Culture et de la Communication (Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique) a financé en 2015 un projet de cartographie des réseaux numériques des acteurs du PCI. L’objectif de ce projet est de comprendre quels en sont les acteurs principaux et la manière dont ils interagissent, afin de créer un programme (plus ou moins) intégré de sauvegarde. Cette analyse ne va toutefois pas sans difficulté, du fait de l’ampleur et de l’hétérogénéité des réseaux associés à la sauvegarde du PCI. Non seulement ces réseaux impliquent la participation de douzaines, parfois de centaines d’acteurs répartis sur plusieurs villes et plusieurs régions mais ils regroupent des acteurs aux motivations multiples, des associations de bénévoles aux institutions internationales, des établissements culturels à des entreprises à vocation économique, et enfin des spécialistes au sens large jusqu’aux chercheurs universitaires.